All sectors

2016

Étude sur la mobilité des femmes et les violences qu’elles subissent ou redoutent dans les transports collectifs

En 2012, le ministère chargé des transports (DGITM/DST/DSûT) a réalisé une étude exploratoire sur les violences faites aux femmes dans les transports collectifs terrestres. S’appuyant sur des matériaux quantitatifs et qualitatifs, cette étude a mis en lumière les principaux faits subis ou redoutés par les femmes dans les transports en commun ainsi que l’impact de ces actes sur leur mobilité. Cette étude a servi de référence aux travaux engagés au cours de l’année 2015 par le groupe de travail piloté par le Secrétariat d’Etat aux droits des femmes et par le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCE/fh). Ce dernier a remis un avis en avril 2015 sur le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports en commun reposant sur des recommandations. Dans le cadre du plan de lutte contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports présenté le 9 juillet 2015 par la Secrétaire d’Etat chargée des droits des femmes et le Secrétaire d’Etat chargé des transports, le ministère chargé des transports s’est engagé à mener une étude complémentaire d’ordre quantitatif afin d’approfondir et de compléter ce premier diagnostic.

Dans ce contexte, l’Observatoire national de la délinquance dans les transports (ONDT) souhaite approfondir ses connaissances et sa compréhension du phénomène de délinquance commis sur les réseaux de transport collectifs terrestres et de ses victimes. L’enjeu pour cette étude est de mettre en regard les faits de victimation et le sentiment d’insécurité dans les transports collectifs chez les femmes. L’objectif est d’ identifier la nature des actes de délinquances, les lieux et moments de la victimation, les profils des victimes et des auteurs de ces actes, mais également à comprendre le sentiment d’insécurité et ses conséquences sur les comportements du voyageur.

L’étude consiste d’une part, à analyser les caractéristiques de mobilité des femmes, notamment en ciblant les différents types de transports en commun (train, car, bus, etc.), et d’autre part, à comprendre les spécificités de l’insécurité subie et ressentie par les femmes dans les transports en commun par une approche multi-source.

Sur la base de ces deux approches méthodologique, l’objectif sera de proposer des recommandations méthodologiques (recueil de données, analyse de données, etc.) et politiques en détaillant des actions réalisées.

Other references for domain :  Mobility Behaviour

Needs, practices and aspirations of Greater Geneva residents in terms of leisure mobility – What levers for a decarbonation of these mobilities?
Ongoing
Implementation of the behavior change incentive tool ACCTIV 3.0 on the territory of the Rouen Normandy Metropolis
Ongoing
Legibility of fares and associated conditions for travellers on interurban journeys
Ongoing

Other references for domain :  Public policies

Mobility as a service for the European Metropolis of Lille
Ongoing
Benchmark on the themes of free transport and social pricing
2020
30 km/h speed limit generalised in Paris
2020

Do you want to talk about a project ? Come to us and enjoy a cup of coffee (we also have cakes) !