Etude sur l’impact de l’ouverture des voies de bus parisiennes aux deux roues motorisés électriques

Une étude réalisée par 6t-Bureau de recherche pour le compte de la société Cityscoot.

A Paris, la dernière décennie a été particulièrement riche en innovations dans le domaine de la mobilité. Cityscoot participe à ce nouvel écosystème de mobilité grâce au déploiement d’un service de mobilité propre à Paris et en petite couronne.

En parallèle, la mairie de Paris a œuvré ces dernières années en faveur de la mobilité durable, notamment en développant un réseau de couloirs de bus et de pistes cyclables conséquent. L’élection municipale de mars 2020 présente de nombreux enjeux de mobilité et d’aménagement urbain et la question de l’ouverture des couloirs de bus aux deux-roues motorisés se pose. En effet, la sécurité routière, la fluidification du trafic mais aussi la qualité de l’air et l’accessibilité sont au cœur des préoccupations des usagers. Grâce aux données opérationnelles de Cityscoot, il est désormais possible de comprendre le comportement des 2RM à Paris.

Cette étude a pour objectif d’estimer l’impact potentiel des 2RM sur la circulation des bus dans les couloirs de bus. Pour cela, les données des traces GPS de Cityscoot seront analysées et comparées avec les informations sur les horaires de passage des bus et avec la localisation des couloirs de bus. Les résultats présentés ici pourraient permettre aux élus de concevoir une éventuelle expérimentation cadrée grâce à la localisation des couloirs présentant un taux d’occupation problématique ou non. Un état de l’art recensant les diverses expérimentations dans des pays voisins permettra de dégager quelques enseignements en termes de sécurité des usagers ou d’impacts sur la vitesse de circulation.

Pour télécharger la présentation des résultats :

➡ Merci de compléter le formulaire


Crédit photo : Cityscoot

Partagez cette publication :