Les enjeux de la répartition modale dans le transport suisse de voyageurs

6t-bureau de recherche a été mandaté par le Service d’information pour les transports publics (LITRA), l’union des transports publics (UTP) auxquels a été associé l’office fédéral du développement territorial (ARE).

La Suisse se caractérise incontestablement par une offre de transports publics de très grande qualité : desserte de l’ensemble du territoire jusque dans les parties les plus périphériques du pays, interconnexion des réseaux urbains, interurbains et régionaux, intégration tarifaire à l’échelle du pays, horaires cadencés, gares et infrastructures de qualité, etc. Cette offre excellente rencontre aujourd’hui un succès croissant mesuré par un nombre de voyageurs toujours plus nombreux.

Cependant, cette croissance ne concerne pas uniquement les transports publics, car les constats sont également valables pour le trafic routier et même aérien. Dans ce contexte, il semble judicieux de prendre du recul et de s’interroger sur la place occupée par les différents moyens de transport en Suisse :

  • Quelles parts de marché occupent-ils réellement ?
  • Quelles évolutions sont observées depuis 15 ans dans ce domaine ?

Pour les transports publics, il s’agit aussi d’interroger globalement le modèle suisse :

  • Est-ce que le succès des transports publics est dû à un report modal depuis les transports individuels motorisés ou est-ce qu’ils évoluent en parallèle ?
  • Quelles mesures faudrait-il prendre aujourd’hui pour augmenter significativement la part modale des TP ?
  • Une augmentation de la part des TP passe-t-elle nécessairement par une réduction de l’attractivité de la voiture pour certains trajets (stationnement, taxes, péage, etc.) ?

➡ Télécharger le rapport sur le site de la LITRA


Source photo : Flickr Alain Rouiller

Partagez cette publication :