Uber : un faiseur de mobilité ?

Contexte de l’étude

En septembre dernier, 6t présentait les résultats de l’étude sur les usages, usagers et impacts des services de transport avec chauffeur. Cette étude avait comme objectifs :

  • de comprendre qui sont les usagers des services de transport avec chauffeur ?
  • d’analyser les raisons pour lesquelles ils utilisent ces services ?
  • d’appréhender la complémentarité de ces services avec l’ensemble des modes alternatifs à la voiture particulière
  • d’analyser dans quelle mesure ces services influencent les changements de comportement de mobilité

Le service Uber est un faiseur de mobilité …

40 % des usagers déclarent que grâce à Uber, ils réalisent des déplacements qu’ils ne réalisaient pas avant. Et sur l’ensemble des trajets réalisés en Uber, 27% n’auraient pas pu être réalisés sans l’offre Uber.

Figure 1: Part des usagers qui considèrent qu’ils réalisent de nouveaux déplacements depuis qu’ils utilisent les services avec chauffeur, selon qu’ils possèdent ou non le permis de conduiregraph1Source: 6t-bureau de recherche, 2015, échantillon de 6 476 répondants ayant déjà utilisé Uber.

Cette augmentation de la mobilité est encore plus marquée pour les usagers qui n’ont pas le permis de conduire. Ces derniers sont 53 % à considérer qu’ils font désormais davantage de déplacements, et ils sont 36 % à déclarer qu’ils n’auraient pas pu réaliser leur dernier déplacement sans ce service.

Figure 2 : Part des usagers estimant qu’ils auraient pu utiliser un autre mode qu’Uber pour effectuer leur dernier déplacement avec Uber, selon qu’ils possèdent ou non le permis de conduire.
graph2Source: 6t-bureau de recherche, 2015, échantillon de 6476 répondants ayant déjà utilisé Uber, résidant dans l’une des agglomérations étudiées et ayant réalisé leur dernier déplacement avec Uber dans leur agglomération de résidence.

 

… qui comble d’abord un vide dans l’offre de transport nocturne.

Parmi l’ensemble des usagers qui ont déclaré réaliser de nouveaux déplacements depuis qu’ils utilisent Uber, 89 % indiquent qu’ils réalisent tout ou une partie de ces nouveaux déplacements en soirée et seulement 34 % qu’ils en réalisent tout ou partie en journée.

Cette tendance est confirmée par les usagers qui estiment qu’ils n’auraient pas pu utiliser un autre mode de transport lors de leur dernier déplacement. Ce sont des usagers qui ont fait leur dernier déplacement la nuit le week-end (34 %, contre 20 % des usagers qui auraient pu utiliser un autre mode de transport) ou la nuit la semaine (16 % contre 12 % des usagers qui auraient pu utiliser un autre mode de transport). Il existe donc une complémentarité entre Uber et les transports en commun, le premier devenant pour certains usagers le seul moyen de se déplacer quand les seconds ne circulent pas.

Figure 3: Part des usagers estimant qu’ils auraient pu utiliser un autre mode qu’Uber pour effectuer leur dernier déplacement avec Uber, selon l’horaire de ce dernier déplacementgraph3Source: 6t-bureau de recherche, 2015, échantillon de 6476 répondants ayant déjà utilisé Uber, résidant dans l’une des agglomérations étudiées et ayant réalisé leur dernier déplacement avec Uber dans leur agglomération de résidence.

 

En revanche, la proportion d’usagers qui ont réalisé un déplacement en lien avec la périphérie n’est pas plus élevée parmi ceux qui indiquent qu’ils n’auraient pas pu prendre un autre mode de transport. De ce point de vue, même si Uber est beaucoup utilisé pour des trajets en lien avec la périphérie (44% des trajets ont au moins une origine ou une destination en périphérie d’agglomération), le service semble davantage combler une absence d’alternatives d’un point de vue temporel que spatial.

 

Figure 4: Part des usagers estimant qu’ils auraient pu utiliser un autre mode qu’Uber pour effectuer leur dernier déplacement avec Uber, selon l’origine et la destination de ce dernier déplacement

graph4Source: 6t-bureau de recherche, 2015, échantillon de 6476 répondants ayant déjà utilisé Uber, résidant dans l’une des agglomérations étudiées et ayant réalisé leur dernier déplacement avec Uber dans leur agglomération de résidence.

 

Enfin, les nouveaux déplacements réalisés sont avant tout des sorties (pour 86 % des personnes qui considèrent se déplacer davantage depuis qu’ils utilisent Uber). En créant une mobilité principalement liée aux sorties la nuit, Uber semble contribuer à l’activité économique nocturne.

Pour télécharger le rapport complet et la synthèse de l’étude :

Uber-Blog-01

 


crédit photo : Uber Suisse, 2013

Partagez cette publication :