Compacité et image urbaine

2011

En lien avec la Charte Développement Durable, l’EPA souhaitait porter une réflexion sur la poursuite de l’urbanisation du Val d’Europe avec le double objectif de s’inscrire dans la continuité des formes urbaines existantes et mettre en œuvre une ville compacte, dynamique et durable. La vocation de Cluster Tourisme impose la mise en œuvre de projets ambitieux en matière de qualité architecturale, environnementale et urbaine dont les constructions du centre urbain doivent être le support et le vecteur. Au travers des orientations en faveur de la mixité fonctionnelle et du développement des différents modes de mobilités qui s’y rencontrent, le centre urbain élargi du Val d’Europe doit être également une composante essentielle de la ville des courtes distances. Cette démarche traduit ainsi une volonté de poursuivre l’urbanisation du Val d’Europe qui soit respectueuse de son image et de ses qualités propres. A partir des défis et orientations de la Charte, la présente étude doit traduire ces ambitions de haute qualité urbaine.
Pour accompagner la poursuite de l’urbanisation du Val d’Europe et au vu du cahier des charges fixant des objectifs de développement durable, d’intensité urbaine et de mobilité multimodale et alternative, nous avons proposé de dépasser la forme urbaine en nous proposant d’évaluer la qualité du cadre de vie. Le cadre de vie regroupe différentes dimensions de la relation entre l’être humain et le milieu dans lequel il évolue : une dimension pratique et fonctionnelle qui renvoie aux usages, une dimension plus sensible de l’ordre de la sphère physiologique et une dimension sociale de l’ordre de l’appartenance, de l’affectif et de l’identitaire (normes et coutumes/sociales).
Concrètement notre mission est triple :
-Mener un diagnostic territorial : Ce diagnostic se traduisit notamment par  une analyse spatiotemporelle des usages urbains. Cette analyse territoriale permit d’identifier la répartition spatiale des fonctions et de comprendre comment elle évolue dans le temps.  L’enjeu étant d’évaluer comment les usagers d’un territoire se croisent, comment ils se rencontrent, comment ils échangent.
-Proposer des orientations urbanistiques et architecturales : identifier des typologies de quartiers qui permettent de voir dans quelles trajectoires urbaines ils se situent et, le cas échéant, sur quels leviers urbains et architecturaux il faut jouer.
-Proposer des indicateurs de densité urbaine : Pour suivre l’évolution de la trajectoire des quartiers aau-delà d’indicateurs « classiques » (COS, Nombre d’étage, espaces verts, etc.) il fut important de proposer des indicateurs un peu plus novateurs et représentatifs : notamment des indicateurs qui dépassent la forme urbaine pour s’intéresser au cadre de vie (par exemple la part modale marche à pied des déplacements pour motifs loisirs des résidents).

Autres références dans le domaine Politiques publiques

Schéma directeur des mobilités actives : Animation des ateliers SDMA
2019
Evaluation des aides mises en place par la Ville de Paris face à la zone à circulation restreinte
2019
Analyse des avis recueillis dans le cadre de la consultation sur l’extension de la zone à circulation restreinte à Paris
2019

Autres références dans le domaine Prospective urbaine

Élaboration des objectifs du PDU de la Métropole Européenne de Lille. Phase 1 : Prospective
2019
Caisse Dépôts – Réalisation d’une étude préalable à une prise de participation de la CDC dans le secteur du Smart Parking
2018
Visions prospectives pour le Grand Genève : Habiter la ville-paysage du 21e siècle
2018

Vous voulez nous parler d'un projet ? Venez prendre un café chez 6t .