Recherche

2015

Socio-types de la mobilité des habitants des régions de l’Arc Atlantique

L’objectif de cette étude était de construire des socio-types de la mobilité afin d’appréhender les usages des modes de transports dans les régions de l’espace atlantique à l’exception des grandes villes. Quels sont les comportements actuels en matière de mobilité de ces habitants ? Quelles sont les perceptions des offres de mobilité dans ces territoires peu denses ? Comment comprendre l’articulation entre l’offre et la demande ? À partir d’une enquête auto-administrée auprès de plus de 2 000 habitants des régions de l’espace atlantique, cette étude a construit des socio-types de la mobilité pour mieux comprendre les comportements de mobilité de ces habitants et les appréhensions des modes de transport selon les profils socio-démographiques et les territoires habités. Les résultats montrent que les ménages sont fortement motorisés, et qu’ils se déplacent majoritairement en voiture particulière. La plupart des actifs utilisent la voiture quotidiennement en tant que conducteur. Le fait de disposer d’un garage à domicile et les facilités de stationnement sur le lieu d’emploi renforcent le fort usage de la voiture particulière. La desserte en transports en commun est fortement dépendante du type de région habitée : les régions urbaines du Royaume-Uni, du Portugal et de l’Espagne sont les mieux desservies. Dans trois quarts des cas, il s’agit d’une desserte par des réseaux de bus dont la fréquence est quotidienne. Les transports en commun sont plutôt utilisés par les étudiants. Les prédispositions à l’usage des transports alternatifs à l’automobile sont fortes. L’âge et le pays de résidence font varier la répartition des huit socio-types, contrairement au type de région habitée. Ainsi, les plus jeunes sont davantage prédisposés aux modes alternatifs à l’automobile. Les huit socio-types varient selon les pays de résidence avec notamment       une forte part d’« automobilistes exclusifs ouverts » en France en lien avec un fort attachement à l’automobile ; de « prédisposés aux modes alternatifs » chez les Irlandais en lien avec un âge moyen plus faible que dans les autres pays ;  de « comparateurs de temps » chez les Espagnols qui cherchent à se déplacer avec le mode le plus adapté à leurs besoins en termes de coûts, de confort et de temps de parcours ; et d’« alternatifs exclusifs » et d’ « ancrés dans la proximité » (10 %) au Royaume-Uni, ce qui s’explique par une plus faible motorisation et une mobilité qui coûte plus cher.

Autres références dans le domaine Comportements de mobilité

Comprendre la mobilité domicile-études des publics scolaires
en cours
Plan Local de Mobilités de la Ville de Paris – Diagnostic du PLM
en cours
Enquête sur les besoins, pratiques, représentations et aspirations en matière de mobilité en ville de Lausanne
en cours

Autres références dans le domaine Modes de vie

Évaluation des effets du projet de Réseau Express Vélo sur les déplacements
2021
The future of the electric vehicle industry – Critical analysis of discourses regarding the decrease in battery prices and its impact on the EV market
en cours
Veille et benchmark : Réalisation de cahiers de tendances
2021

Vous voulez nous parler d'un projet ? Venez prendre un café chez 6t
(Il y a aussi des gâteaux) !