Baromètre Autolib’ octobre 2017 – Une baisse continue de l’activité depuis près d’un an

Après une pause estivale, retour de notre baromètre sur l’activité d’Autolib’ : la diminution du nombre d’abonnés aussi bien que celles des locations s’inscrivent dans la durée et l’hypothèse d’une tendance de long terme devient de plus en plus crédible.

Comme pour chaque numéro du baromètre, les données utilisées sont présentées dans un fichier Excel téléchargeable en fin d’article.

Depuis notre dernier baromètre (juillet 2017), le nombre d’abonnements « 1 an »[1] actifs a continué sa diminution. Nous constatons une diminution particulièrement prononcée en septembre (-2,2 %), qui s’explique vraisemblablement en grande partie par des personnes qui avaient pris un abonnement au mois de septembre d’une année précédente et ont choisi de ne pas le renouveler. Depuis novembre 2016, le nombre d’abonnements « 1 an » actifs en fin de mois a diminué chaque mois sans exception. Entre fin novembre 2016 et fin septembre 2017, soit une période de 10 mois, la baisse totale du nombre d’abonnements « 1 an » actifs est de 5,4 %.

Le nombre de locations est sujet à de fortes variations saisonnières : on constate par exemple chaque année une forte diminution du nombre de locations en juillet et août. Afin d’évaluer l’évolution à long terme du nombre de location, il est donc nécessaire de comparer le nombre de locations sur le même mois de deux années consécutives. Les deux graphiques ci-dessous présentent respectivement :

– pour chaque mois depuis juin 2014, le nombre moyen de locations Autolib’ par jour (courbe bleue) ;

– pour chaque mois depuis juin 2015, l’évolution du nombre de locations par rapport au même mois de l’année précédente (pointillés jaunes).

Depuis octobre 2016, chaque mois enregistre moins de locations que le même mois de l’année précédente, avec une diminution de 4 à 16 % selon le mois. De même que la diminution du nombre d’abonnements « 1 an », la diminution du nombre de locations s’inscrit dans la durée.

Dans notre article de janvier dernier sur le modèle économique d’Autolib’, nous constations sur la période 2014-2016 une relation inverse entre le nombre d’abonnés « 1 an » et leur fréquence d’utilisation du service. Cette relation inverse nous laissait supposer qu’à mesure que le nombre d’abonnés par voiture augmentait, trouver des voitures devenait plus difficile, ce qui décourageait partiellement les abonnés d’utiliser Autolib’.

Le graphique ci-dessous met en parallèle l’évolution du nombre d’abonnés « 1 an » par voiture, qui est un indice de disponibilité des voitures, et celle du nombre moyen de locations par abonné « 1 an » et par semaine. Depuis que le nombre d’abonnés diminue et que la disponibilité des voitures augmente à nouveau, la fréquence d’usage par abonné n’a pas recommencé à augmenter pour autant. Autrement dit, la relation inverse entre nombre d’abonnés et fréquence d’usage qui existait lorsque le nombre d’usagers augmentait n’existe plus lorsque le nombre d’abonnés diminue. Une interprétation possible serait que les usagers découragés par le manque de disponibilité d’Autolib’ le sont durablement et ne reviennent pas à leur niveau d’utilisation antérieur du service si la disponibilité de celui-ci augmente à nouveau.


[1] Pour rappel, nous nous intéressons particulièrement aux abonnés « 1 an » car ce sont ces abonnés qui représentent la quasi-totalité de l’activité et du chiffre d’affaire d’Autolib’, ainsi que nous l’expliquions dans notre baromètre de juillet 2017.

Source photo : https://www.flickr.com/photos/franciscojgonzalez/6222657492/

Une fiche projet est disponible

Partagez cette publication :