La voiture autonome est-elle l’avenir du transport à la demande (TAD) ?

Évaluation de l’expérimentation de voiture autonome par les usagers actuels du TAD dans la Métropole Rouen Normandie

6t-Bureau de recherche a participé aux 2e Rencontres Francophones des Transports et de la Mobilité (RFTM), qui se sont tenues le 12, 13 et 14 juin 2019 à Polytechnique Montréal.
Au sein de la session thématique “Nouvelles mobilités et véhicules automatisés”, l’équipe 6t et Catherine Goniot (Dga Département Espaces Publics & Mobilité Durable, Métropole de Rouen Normandie) ont notamment présenté l’évaluation de l’expérimentation de voitures autonomes par les usagers actuels du Transport à la Demande dans la Métropole Rouen Normandie, menée de décembre 2018 à mars 2019. 

Contexte

Le potentiel d’avènement et de diffusion d’une innovation telle que le véhicule autonome (VA) n’est pas seulement conditionnée à son perfectionnement technologique. En effet, la capacité d’un objet-gadget à être adopté comme objet du quotidien doit être appréciée à l’interface entre l’évolution de 4 principaux groupes de paradigmes : avancées technologiques et faisabilité opérationnelle, pratiques et préférences des individus, besoins collectifs et choix politiques sur un territoire, auxquels répondent des potentiels cas d’usage (IDDRI, 2018). Afin de mener un travail prospectif pertinent, il convient alors d’ores et déjà d’aborder l’acceptabilité du véhicule autonome en cernant un cas d’usage potentiel spécifique, répondant à un besoin de mobilité d’un public en particulier sur un territoire défini.

Enjeux

L’un des cas d’usage les plus prometteurs du VA est le transport à la demande (TAD). En effet, la flexibilité (horaire et géographique) du TAD n’est pas optimale pour l’usager et engendre actuellement des coûts très élevés pour la collectivité. Or, l’absence de conducteur et la connectivité à l’usager des VA laissent supposer une plus grande maîtrise des dépenses, ainsi qu’une amélioration de la souplesse du service, notamment en ce qui concerne le processus de réservation.

La Métropole de Rouen Normandie a demandé à 6t de tester cette hypothèse en appréhendant l’acceptabilité du TAD autonome auprès d’usagers actuels d’un service de TAD sur le territoire (réseau Filo’R), en se saisissant de l’opportunité d’une expérimentation d’un service de voitures autonomes à la demande en cours sur le territoire (Rouen Normandy Autonomous Lab).

Méthodologie

Un dispositif qualitatif a été déployé, articulé autour d’une expérimentation complète, de la commande à la dépose, du service de VA par 27 usagers résidents de la zone rouennaise, présentant une diversité de profils. Ce test s’est accompagné d’un entretien semi-directif en deux parties (pré et post-expérimentation).

Pour télécharger la présentation des résultats, cliquer sur le bouton ci-dessous ⬇

 

Une fiche projet est disponible

Partagez cette publication :